Estelle PLANCHON

      « Chaque mardi, au début du cours, c’était une autre personne qui récitait quelques lignes des grands auteurs latins, Virgile (« Arma virumque cano… »), Lucain et toujours notre préféré, Cicéron. C’était devenu un rituel.

Ce n’est que bien plus tard que j’ai compris l’utilité de cet exercice. J’ai fais des progrès en traduction et cette méthode m’a permis de réussir l’épreuve de latin au bac. Cette anecdote illustre bien mon rapport au latin. Je n’étais pas très enthousiaste au début, mais au cours de mes études littéraires, le latin est devenu essentiel. Je ne vais pas énumérer ici les nombreuses raisons de choisir le latin (…).

Je veux seulement rappeler que le latin est obligatoire à l’agrégation de lettres modernes et classiques, et qu’il est très utile de fréquenter les auteurs latins et grecs pour se forger une solide culture littéraire. J’ai pu en faire l’expérience que ce soit au cours de ma préparation à l’agrégation ou même lors de ma spécialisation sur les genres (je travaille sur l’épopée, merci Virgile !). »

Estelle PLANCHON
Bac L 1999, option latin, mention bien