Laure RABELLE

      « Mon intérêt pour les langues mortes s’est manifesté dès le collège où j’ai étudié durant 3 ans le latin. J’y ai appris un nouveau vocabulaire, mais plus que tout j’y ai découvert l’histoire de civilisations aujourd’hui disparues ainsi que de nombreux mythes et ce fut très intéressant.

Arrivée au lycée, je me suis logiquement tournée vers le grec. Etudier une langue morte c’est pouvoir utiliser un vocabulaire français plus riche et varié et être capable de déchiffrer tous les mots sans avoir besoin de faire des recherches mais simplement en analysant l’étymologie des mots. »

Laure RABELLE
Collège La Rochefoucauld, bac S 2004 option grec