Anaïs FABER

      « Je l’avoue, on m’a un peu forcée à faire du Grec à la base ! Mais finalement j’y ai pris goût; ça m’a permis de rencontrer d’autres personnes que celles qui étaient dejà dans ma classe, des personnes de séries différentes de la mienne.

      C’était pas mal ; une bonne ambiance grâce à un prof original et limite « déjanté » avec lequel on ne s’ennuyait pas une seule minute ! Accessoirement le grec m’a permis de travailler des textes qu’on n’étudiait pas forcément dans les cours généraux, et donc d’acquérir une certaine culture générale bien souvent demandée.

Le plus important tout de même c’est que grâce au Grec, j’ai pu avoir des points en plus pour le bac, ce qui est loin d’être négligeable… »

Arrivée au lycée, je me suis logiquement tournée vers le grec. Etudier une langue morte c’est pouvoir utiliser un vocabulaire français plus riche et varié et être capable de déchiffrer tous les mots sans avoir besoin de faire des recherches mais simplement en analysant l’étymologie des mots. »

Anaïs FABER
Collège Beaumarchais, Bac L 2002 option grec