Nam-Kim N’GUYEN

      « Le latin est partout, dans les livres, dans la presse, inscrit sur les monuments historiques. L’italien, l’espagnol et, bien sûr, le Français, puisent leurs racines dans le Latin. Si vous aimez apprendre des langues étrangères, le latin vous sera d’une grande utilité. Si vous connaissez l’origine et la signification des racines des mots, tout vous sera plus facile après car vous aurez été au préalable familiarisé avec les nouveaux termes rencontrés.

      Cependant, c’est surtout pour la langue française, la littérature, que vous avez tout intérêt à étudier le latin, car vous pourrez aisément deviner les mots qui paraissent complexes au premier abord. Et puis, loin d’être une langue morte comme on nommait le latin avant, c’est une langue la plus dynamique qui soit, qui vous fait réfléchir et vous déroute souvent, mais qui vous fera éprouver toujours l’immense satisfaction d’avoir percé le mystère de la signification de la phrase !

      Pour finir je voudrais insister sur le fait que, si vous ne faites pas du latin maintenant, vous n’en ferez probablement jamais. Certes vous n’en mourrez probablement pas, mais vous ignorerez toutes les richesses que le latin aurait pu vous apporter, comme l’accès à la culture, à la connaissance, des bases solides pour apprendre de nouvelles choses, la découverte d’un nouveau monde, ou plutôt le retour aux sources. Pour conclure, je vous propose de méditer sur cette dernière phrase « Homo doctus in se semper divitias habet », qui veut dire « un homme instruit a toujours en lui ses richesses ». Bon courage à tous ! »

Nam-Kim N’GUYEN