Christiane KOFFI

      « Le grec est la plus vivante des langues mortes. Cette matière ne s’étudie pas comme les autres. La participation des élèves est beaucoup plus sollicitée. L’apprentissage de cette matière peut être plus ou moins ludique en fonction des professeurs que l’on a, mais toujours très intéressante. Les intérêts du grec sont multiples : c’est un complément efficace du français pour l’orthographe, la grammaire et la philosophie. Vous vous apercevrez tout au long de votre apprentissage que nombre de mots, notions ou textes sont inspirés du grec. Par exemple, Platon a écrit la République dont s’est inspiré Thomas More dans Utopia.

      Enfin j’ai fait quatre années de grec qui m’ont énormément apportée, je mentirais si je disais que c’était une partie plaisir intense ! C’est tout de même la matière qui m’a sauvée au baccalauréat et qui m’a mise sur la voie de mon métier. Si le grec est pratiqué avec volonté parfois concession, il ne peut que vous apporter du bien. »

 

Christiane KOFFI
Collège Beaumarchais, bac S 2003, option grec